e
Brand

Photographier un paysage en pose longue

La photographie de paysage offre une multitude d’opportunités. Avec le temps, vous aurez envie d’aborder ce thème de différentes façons. L’une des plus répandues, c’est la pose longue. Vaste sujet pour lequel on se prend vite au jeu, la pose longue vous permet de créer un effet de mouvement, une eau cotonneuse…

Qu’est-ce que la pose longue ? La pose longue est une technique de photographie qui vous oblige à manipuler votre temps de pose. On parle en général d’un temps qui se situe entre 1 seconde et plusieurs minutes.

Le mode manuel ou Bulb

Pour une pose longue vous avez le choix entre le mode manuel ou le mode Bulb. Le mode manuel vous permet de régler au choix : les ISO, la vitesse (S) ou l’ouverture (F). En mode Bulb, vous choisissez l’ouverture et c’est la télécommande qui vous permet de démarrer et arrêter votre temps de pose.

Nous allons préparer votre photographie en mode manuel. Après avoir enlevé l’is, l’AF et fait la mise au point, avec ou sans liveview, il vous faut choisir un temps de pose, les ISO et l’ouverture. Gardez toujours en tête que votre appareil photo est une boîte à lumière. Plus vous montez en ISO (proche de 1000) plus vous aurez de lumière. Plus vous aurez une grande ouverture (proche de 0), plus vous aurez de lumière également. Enfin, plus la vitesse est rapide (proche de 1/100), moins vous aurez de lumière. Dans tous les cas, la pose longue se fait à une vitesse oscillant entre quelques secondes et plusieurs dizaines de secondes. S’il y a beaucoup de lumière, quelques secondes suffisent pour obtenir un effet flou. En général, les réglages en journée pour une pose longue en cascade se font avec une vitesse de 5 à 10 secondes, ISO 100 et une ouverture égale à f12.

En cas de ciel bleu total et de soleil très agressif, l’eau aura un effet « cramé », c’est-à-dire surexposé. Voici un conseil pour ce genre de situation : attendez qu’un nuage passe pour déclencher. S’il n’y en a pas, réduisez au maximum votre temps vitesse pour éviter d’avoir un blanc pas trop lumineux. Dans tous les cas, soyez dos au soleil sinon vous prenez le risque d’avoir une photo bien trop claire. Si le soleil vous gêne, vous pouvez également placer votre ouverture au f maximum (proche de f22). Plus vous êtes proche de f30, moins la lumière rentre.

Photo réalisée à Biarritz avec un filtre Manfrotto ND500, un trépied 055 et un temps de pose de 20 secondes. Les nuages bougeaient vite, ce qui m’a permis d’avoir un effet de filé des nuages.

 

Une fois que vous aurez fait quelques photos en mode manuel, vous pourrez utiliser le mode Bulb. Le mode Bulb vous oblige à régler les ISO et l’ouverture. A l’aide de la télécommande, vous contrôlez comme bon vous semble votre temps de pose. L’intérêt du mode Bulb c’est que l’effet « coton » est encore plus marqué et souvent plus naturel.

Plus l’eau sera mouvante, plus l’effet cotonneux sera marqué. Lorsque la mer est agitée ou lorsque la cascade déferle, c’est le moment idéal pour prendre votre photo. Vous pouvez varier les temps de pose pour varier les effets sur l’eau. Si vous utilisez une vitesse de l’ordre de 10 secondes l’eau sera présente sous forme de nuage flou. Si vous utilisez une vitesse plus proche d’une seconde vous pourrez obtenir un effet « filé ». Vous pourrez montrer ainsi le mouvement filaire de l’eau. Parfois cela vous donne une image qui ressemble à un tableau. N’hésitez pas à essayer tous les temps de poser sans oublier de régler votre ouverture et vos ISO en adéquation. Si vous perdez de la lumière d’un côté il faut en regagner de l’autre et vice versa.

pose longue Laëtitia Guichard Manfrotto Ambassador

Photo prise en Corse avec un trépied 055, un filtre Manfrotto ND500 et un temps de pose de 3 secondes. J’ai attendu que le soleil soit caché même dans mon dos pour que l’eau ne soit pas trop exposée. ISO 100, ouverture f/14.

 

La composition

Comme pour vos paysages en pose plus rapide, pensez à bien composer votre image avec un premier plan, un deuxième et un troisième. Soyez lecteur de votre image, conduisez le regard, construisez une image riche. En bord de mer ou près d’une rivière, un rocher fait souvent office de très bon premier plan, le mouvement de l’eau vient compléter cet élément non mouvant et enfin si vous avez la chance d’avoir un ciel coloré riche en nuages instables, votre image aura de fortes chances d’être réussie. En pose longue, évitez de vous placer face à un soleil qui perce les nuages, votre image sera sûrement surexposée (sauf si vous laissez un temps de pose de l’ordre d’une ou deux secondes selon l’éclat du soleil). La plupart du temps, réalisez vos images avec le soleil dans votre dos. Enfin, essayez de respecter au maximum la règle des tiers (1/3, 2/3).

Photo réalisée à St Malo avec un trépied 055, un filtre Manfrotto ND500 et un temps de pose de 15 secondes lors d’une journée maussade.

 

Le matériel

La photographie de paysage implique souvent de longues marches. Il est indispensable d’avoir un sac à dos résistant et confortable. Le Minibee de Manfrotto est parfait pour transporter plusieurs objectifs et un ou deux boîtiers. C’est un sac photo polyvalent et pratique.

L’utilité d’un trépied stable et performant n’est plus à prouver. En bord de mer, il y a plusieurs éléments instables, pensez à toujours placer votre trépied sur des éléments solides vous permettant de laisser un temps de pose important. La moindre vibration peut vous faire rater votre photo. Le trépied 055 de Manfrotto est à la hauteur des attentes : en plus d’être robuste et stable, il résiste au sel et au temps !

Qui dit pose longue dit filtre gris. Il existe un vaste choix. Le ND500 de Manfrotto a l’avantage d’être polyvalent et muni d’un verre résistant. Il réduit la lumière entrant dans la lentille avec ses 9 stops. Il est imperméable à l’eau et à l’huile, il résiste très bien à l’agression du sel de l’eau de mer. Vous pouvez aussi bien l’utiliser en bord de mer que près d’une rivière. Pour des cascades en rivière, le temps de pose est souvent plus court (de l’ordre d’une seconde) pour obtenir un filé.

Pour la photographie de paysage, c’est l’objectif grand angle qu’on privilégie. Il vous permettra d’avoir un champ assez large pour inclure plusieurs éléments.

En résumé

  • Préparez bien votre matériel, pensez bien qu’il faudra qu’il résiste au temps et aux éléments de la nature.
  • Cherchez des endroits propices à la pose longue avec une place où poser votre trépied facilement. Personnellement, je fais souvent des repérages en journée puisque j’aime particulièrement la pose longue pendant le coucher de soleil. Je recherche des endroits originaux, je regarde les heures de marées pour avoir de l’eau où je souhaite qu’il y en ait, je recherche des reflets, des rochers et un emplacement stratégique par rapport au soleil qui se couche. S’il n’y a pas un nuage, c’est moins intéressant pour la pose longue.
  • Pensez à vos réglages : désactiver l’IS et désactiver l’AF. Si vous souhaitez diminuer le bruit durant la prise de vue (le grain), allez dans votre menu puis choisissez l’option « réduire le bruit en pose longue ».
  • La télécommande est très utile pour éviter la moindre vibration lors du déclenchement, sinon vous pouvez utiliser le retardateur.
  • Enfin, soyez patient et rigoureux. Et soyez surtout prudent en bord de mer, on se laisse parfois surprendre par une vague plus grosse que les autres…
Laetitia GuichardAutres articles de l'auteur

Je suis une photographe professionnelle native du 78, île de France, j’ai 38 ans. Je pratique la photographie depuis plus de 6 ans. J’ai tout d’abord été attirée par la photo de paysage, l’animalier, puis j’ai retrouvé dans la photographie sportive mon goût pour le sport. Je pratique une photographie basée sur l’émotion qui est mon maitre mot. J’ai appris la photographie de manière autodidacte, je l’aborde comme un moyen d’embellir la vie, je cherche le beau dans tous ses états.